Complications post-opératoires

La chirurgie du poumon est une chirurgie spécifique dont les complications peuvent être très graves même si elles ne sont pas fréquentes. Ces complications diminuent lorsque les interventions sont réalisées par une équipe entraînée. Certaines circonstances (adhérences pleurales, séquelles de maladies pulmonaires, anomalies anatomiques, difficultés techniques, complications imprévues…) peuvent nécessiter de convertir l’intervention en chirurgie conventionnelle avec ouverture thoracique. Pendant les premiers jours, voire les premières semaines, vous pourrez présenter des symptômes suivants : douleurs au niveau de la paroi thoracique. Une partie de ces douleurs est liée aux drains thoraciques. Vous recevrez un traitement adapté à votre cas (médicaments par voie orale, ou analgésie péridurale postopératoire, ou analgésie autocontrôlée…). L’anesthésiste vous en informera au cours de la consultation d’anesthésie. Sensation de difficulté respiratoire, d’oppression thoracique,  Sensation d’hypoesthésie cutanée (diminution de la sensibilité de la peau) au niveau de la paroi thoracique. Ces signes, s’ils existent, régresseront progressivement en 1 à 3 mois selon l’importance de votre intervention.